Est-il éthique de créer des animaux chimériques pour faire progresser la médecine?

La naissance de porcelets contenant des cellules de singe relance les débats sur la bioéthique.

Le 6 décembre dernier, une annonce faisait grand bruit: pour la première fois, une équipe chinoise a fait naître des cochons qui contenaient des cellules de singe. Rapportée dans le journal The New Scientist, cette expérimentation avait pour objectif de contribuer à la recherche scientifique qui pourrait un jour permettre la création en masse d’organes humains au sein de larges animaux comme les cochons.

Cette prouesse scientifique permettrait de sauver un très grand nombre de personnes qui aujourd’hui souffrent et meurent de la pénurie d’organes. En 2019, aux États-Unis, plus de 113.000 personnes se trouvaient sur la liste d’attente pour un organe. Parmi elles, 7.300 sont mortes faute d’avoir pu en obtenir un. Chaque année en France, ce sont plusieurs centaines de personnes qui meurent alors qu’elles étaient en attente d’un organe à transplanter (Auteur: Édouard Hesse via Slate).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux