Le Syndicat des médecins d’Aix et région (Smaer) et les infirmiers libéraux d’Infin’idels ont saisi la plus haute juridiction administrative pour demander notamment des masques, des moyens de dépistage massif et une prescription de chloroquine “aux patients à risques”.

Pour la deuxième fois depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le Conseil d’Etat est saisi par des professionnels de santé. Après les internes et jeunes médecins qui réclamaient un “confinement total”, le Syndicat des médecins d’Aix et région (Smaer) et les infirmiers libéraux d’Infin’idels ont intenté une procédure en référé-liberté devant la plus haute juridiction administrative. 

Le référé-liberté peut-être utilisé quand une décision administrative porte une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale. Les deux syndicats accusent le gouvernement de porter atteinte “au(x) droit(s) à la vie, à l’intégrité physique, à la santé (…) à la liberté d’exercice de la profession de médecin, à la liberté d’entreprendre (et) au principe de précaution” (Auteure: Mathilde Vinceneux via France Bleu Provence).

Lire la suite

Catégories : Actualité