Alain Cocq, atteint d’une maladie rare incurable, va se laisser mourir

Emmanuel Macron a écarté la demande d’intervention que l’homme de 57 ans lui avait adressée. Alain Cocq veut documenter sa fin de vie « en direct sur Facebook ».

Il avait sollicité Emmanuel Macron pour obtenir le droit de mourir par prescription de sédatifs. Mais Alain Cocq, 57 ans, atteint d’une maladie rare incurable, a vu cette requête écartée, vendredi 4 septembre, par le président de la République.

« Parce que je ne me situe pas au-dessus des lois, je ne suis pas en mesure d’accéder à votre demande », écrit Emmanuel Macron dans sa lettre de réponse. Réclamant le droit de mourir dans la dignité, Alain Cocq avait obtenu, le 25 août, une conférence téléphonique avec la conseillère santé du président. Il lui demandait d’autoriser son médecin à lui prescrire un barbiturique qui l’aurait plongé dans une sédation profonde, jusqu’à sa mort (Source: Le Monde).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux