Trois jours de souffrances, sans traitement ni alimentation, ont eu raison de sa détermination: Alain Cocq, atteint d’une maladie incurable et qui voulait se laisser mourir, a accepté d’être réalimenté et réhydraté.

“Je n’étais plus en capacité de mener ce combat“, a confié le quinquagénaire, admis lundi soir au CHU de Dijon après être revenu sur son refus de soins alors que son état s’aggravait.

M. Cocq a assuré à l’AFP qu’“à quelques minutes près”, il n’aurait “plus été là pour parler” (Source: Nice Matin).

Lire la suite