“La vaccination est un devoir collectif, citoyen; elle réclame une mise à disposition, un don de soi afin qu’une immunité collective puisse nous protéger”, soulignent trois spécialistes de l’éthique médicale.

En cette période de fête de l’armistice et de panthéonisation de l’écrivain et académicien Maurice Genevoix, et des Poilus qui l’accompagnaient symboliquement, se pose aujourd’hui la question de la valeur de l’engagement et du devoir de « faire nation ». Le doute sur les vertus de la vaccination a envahi presque la moitié des Français : ceux-ci déclarent qu’ils ne se vaccineraient pas demain si un vaccin était découvert. Cette confusion exprime la difficulté aujourd’hui de penser le collectif. De là, une incapacité de faire confiance en la nation, jusqu’à l’incarner collectivement en cette période de globalisation (Auteurs: Christian Hervé, Achille Ivasilevitch et Henri-Corto Stoeklé via L’Opinion).

Lire la suite