Les autorités médicales ont autorisé le vaccin Covaxin, dont l’efficacité n’est pas encore avérée. Si le gouvernement nationaliste invoque l’urgence de la situation sanitaire pour l’administrer, scientifiques et experts soupçonnent des motivations plus politiques.

Je n’ai pas confiance, il y a trop de flou derrière ce vaccin. Je ne le prendrai pas”, confie Sylvia Karpagam, médecin généraliste à Bangalore.​Comme elle, de nombreux soignants refusent de se voir administrer le Covaxin, fer de lance de la plus grande campagne de vaccination au monde lancée samedi 16 janvier 2021.

Plus d’un million d’Indiens ont reçu une injection sur les 30 millions jugés prioritaires, notamment les personnels de santé et municipaux. L’objectif est de 300 millions de vaccinés d’ici à juillet, sur 1,4 milliard d’habitants (Auteur: Côme Bastin via Ouest-France).

Lire la suite

Catégories : Actualité