Une tribune d’Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale, université Paris-Saclay, à lire dans Libération.

Ériger la vaccination comme un mérite qui permettrait de s’autoriser ce qui sera interdit à d’autres n’est pas acceptable, estime le professeur d’éthique médicale Emmanuel Hirsch.

Les débats relatifs à la discrimination vaccinale que favoriserait le «passeport vaccinal» seraient-ils l’indice d’une immunité morale acquise à défaut d’immunité biologique ? L’urgence de renouer avec «la liberté d’avant» justifierait-elle les renoncements que nous refusions jusqu’à présent ?”

Lire la suite

Sur le même sujet: “Les enjeux éthiques de la vaccination anti covid-19” – Une table ronde est organisée par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et la Cellule de Soutien Éthique-Covid des HUS le jeudi 25 février (RCF, le 25.02.21)