Une plainte contre Israël aurait été jugée recevable par la Cour pénale internationale, selon les opposants à la vaccination de masse. Ils s’appuient sur un texte à la forte résonance symbolique, mais sans la moindre valeur juridique.

La suspension temporaire du vaccin d’AstraZeneca par plusieurs pays de l’Union européenne, considérée comme une victoire par de nombreux antivaccins, l’aurait presque fait oublier : deux jours plus tôt, c’est pour un autre succès symbolique, bien plus contestable toutefois, que ceux-ci se félicitaient (Source: “Les Décodeurs” via Le Monde).

Lire la suite

Catégories : Actualité