Plus de 3.000 couples concernés par une infertilité médicale s’inscrivent chaque année pour bénéficier d’un don d’ovocytes ou de spermatozoïdes” indique l’Agence de la biomédecine, qui a lancé une campagne de sensibilisation jusqu’au 18 novembre. En effet, il faudrait atteindre l’objectif de 1.400 dons d’ovocytes par an pour aider l’ensemble de ces couples, mais seules 746 femmes ont donné en 2016.

Parmi les freins au don d’ovules, il y a la lourdeur du traitement hormonal. “Pendant 10 ou 12 jours, la femme a des injections quotidiennes sous-cutanées. Elle a également trois ou quatre contrôles échographiques. Ensuite, la ponction a lieu au bloc par voie vaginale, c’est donc une procédure chirurgicale” précise le Pr Michaël Grynberg, chef de service en médecine de la reproduction à l’hôpital Antoine Béclère de Clamart et engagé dans la campagne. Les gamètes ainsi récoltées sont ensuite vitrifiées dans de l’azote liquide à –196° (Source: France Info).

Lire la suite