Le Québec élargit l’aide médicale à mourir

Le critère selon lequel une personne doit être en « fin de vie » pour obtenir l’aide médicale à mourir demeurera inscrit dans la « loi 52 », mais sera « inopérant » à compter du 12 mars prochain, a indiqué Mme LeBel, mardi après-midi.

L’abandon du critère de « fin de vie » ouvre la porte de l’aide médicale à mourir aux personnes souffrant de maladie mentale (Auteur: Marco Bélai-Cirino via Le Devoir).

Lire la suite

Écouter à ce sujet: Entretien avec Benoît Côté, directeur général de l’organisme en santé mentale Pech (Radio Canada)

Lire aussi à ce sujet:

Partager sur les réseaux sociaux