COVID-19: un cadre éthique pour le traçage

Alors que l’Assemblée nationale doit voter mardi 28 avril sur l’application de tracking StopCovid, au cœur d’une vive controverse, Bertrand Monthubert, président d’Occitanie Data et conseiller régional d’Occitanie, ancien président de l’université Toulouse3, et par Emmanuelle Rial-Sebbag, responsable de la commission éthique d’Occitanie Data, directrice de recherche à l’Inserm et titulaire de la chaire Unesco Éthique Science et Société, signent une tribune “Face au Covid-19, Occitanie Data propose un cadre éthique et de confiance.”

Occitanie Data rassemble des structures publiques, privées, du monde de la recherche, et des collectivités de la région et travaille depuis près d’un an sur les questions éthiques de l’usage de la donnée, notamment au travers d’une charte du Big Data. Cettte charte, un texte pionnier au niveau français et international, a été mise en ligne sur le site de l’organisme dans sa version V1 afin d’éclairer le débat, notamment dans le contexte de la crise du Covid-19 (Source: La Dépêche).

Lire la tribune


Lire à ce sujet la communication dans le cadre du colloque virtuel des 27, 30 et 31 mars 2020 “Droit et coronavirus. Le droit face aux circonstances sanitaires exceptionnelles” de Yoann GONTHIER LE GUEN, doctorant en droit public, Université Paris-Saclay (IEDP, EA 2715), intitulée “La protection des données personnelles en situation de crise sanitaire exceptionnelle : L’hypothèse du traçage géographique des citoyens à fin de lutte épidémique”: https://www.espace-ethique-azureen.fr/2020/04/27/covid-19-ethique-et-tracage-geographique-des-citoyens/

Partager sur les réseaux sociaux