À lire, un article d’Hubert Doucet en pré-publication dans la revue Éthique et santé intitulé «Répondre à la vulnérabilité»: l’éthique et les CHSLD* au temps de la Covid-19, et dont voici le résumé:

“L’irruption de la Covid-19 au Québec témoigne de l’échec des résidences pour personnes âgées à protéger adéquatement ces dernières. Est clairement apparue la longue insouciance de toute une société à l’égard des personnes âgées fragiles. Le texte se divise en deux parties. La première partie montre qu’autant l’hôpital québécois, sous la direction du ministère de la santé, était prêt à faire face à la pandémie, autant les centres de longue durée pour personnes en perte d’autonomie ne l’étaient pas. La deuxième partie discute du type d’éthique qui a guidé les responsables dans leurs décisions. Ce type d’éthique ne me semble pas correspondre à la vision éthique qui serait appropriée dans les soins de longue durée. L’éthique devrait en être une qui correspond à la nature de ces centres, elle devrait être une réponse à la vulnérabilité. La conclusion invite au dialogue citoyen pour parvenir à une réponse appropriée à la situation de ces personnes.”

*équivalents des EHPAD au Québec

Accéder à l’article