Une première mondiale qui pose des questions éthiques : des chercheurs britanniques comptent infecter des volontaires avec le nouveau coronavirus et les scruter pour faire avancer la recherche, en vue notamment de la mise au point d’un vaccin très attendu.

Déjà employée pour d’autres maladies, cette méthode n’avait jamais été utilisée dans la riposte à la pandémie de la COVID-19, dont la deuxième vague actuelle en Europe provoque le retour au confinement dans certains pays, sans assurance qu’un vaccin soit disponible prochainement (Source: Radio-Canada).

Lire la suite


Sur le même sujet:

Pourquoi des scientifiques veulent inoculer le coronavirus à des volontaires sains” (Ouest-France, le 21 octobre 2020)

Covid-19: une fois un vaccin autorisé, le dilemme éthique autour des volontaires placebo” (Sciences et Avenir, le 22 octobre 2020)”

Santé Canada pourrait permettre l’inoculation du coronavirus pour tester un vaccin” (Radio-Canada, le 23 octobre 2020)