Le Comité national d’éthique (CCNE) a regretté mercredi “que les décisions” concernant la vaccination des adolescents contre le Covid-19 “aient été prises si rapidement”.

Les scientifiques sont unanimes : vacciner les adolescents permettra d’endiguer durablement l’épidémie de Covid-19. Mais fallait-il pour autant se presser ? Des parents, interrogés par L’Express, mais aussi un organe consultatif, le Comité national d’éthique (CCNE), remettent en cause le timing des annonces d’Emmanuel Macron et de son ministre de la Santé Olivier Véran, qui ont annoncé le 2 juin que les jeunes de 12 à 18 ans pourraient se faire immuniser à partir du 15 de ce même mois (Source: L’Express).

Lire la suite

Voir l’avis du CCNE