L’Agence de la biomédecine met en avant sur son site son “rapport d’information au Parlement et au Gouvernement sur le développement des connaissances et des techniques” de décembre 2017.

Celui-ci propose “une analyse raisonnée des progrès les plus marquants en tant qu’ils sont susceptibles d’avoir des conséquences en termes d’organisation des soins, de qualité de la prise en charge, d’éthique et de santé publique”.

Greffes, thérapies innovantes, embryologie, génétique, cellules souches, etc., de très nombreuses questions éthiques sont abordées.

Lire le rapport