Un enfant sur trente en France est conçu grâce à l’assistance médicale à la procréation (AMP/PMA), selon des chiffres de l’Ined dévoilés lundi, en plein débat sur l’extension de ces techniques aux couples de femmes homosexuelles et aux femmes seules.

“En France, en 2018, 1 enfant sur 30 (3,4 %) devrait être conçu grâce à une technique d’AMP, qu’il s’agisse d’une fécondation in vitro (FIV) ou d’une insémination artificielle”, écrit l’Institut national d’études démographiques dans son bulletin mensuel “Population et Sociétés” (Source: Sud-Ouest).

Lire la suite

Accéder directement au bulletin n°556 de l’INED